Semaine de la qualité de vie au travail

17 juillet 2018

Une sensibilisation innovante, vivante et interactive.

Lundi 11 juin 2018, l’Université Savoie-Mont Blanc a participé à la Semaine de la Qualité de Vie au Travail en réunissant tout son personnel autour d’un spectacle forum animé par l’équipe de petits pas pour l’Homme.

Un comité de pilotage engagé pour la QVT
Un groupe de travail constitué de volontaires passionnés par les sujets liés au « bien travailler ensemble » a souhaité rassembler l’ensemble du personnel des trois campus (Polytech, IUT et IAE) autour d’une matinée conviviale d’échanges, de décloisonnement, de connaissance de l’autre, et de partages pour aborder la question de la Qualité de Vie au Travail. La matinée dédiée au théâtre forum devait clore une année de travail pilotée par l’ARACT. Cet accompagnement a permis notamment d’identifier l’objectif commun à toutes les parties prenantes de l’Université : comment faire pour accueillir les étudiants et favoriser leur réussite ?

Briser la glace par le jeu
Après une introduction par le directeur de l’Université et les membres du groupe de travail pour rappeler le contexte et les objectifs, Juliette Le Roy, chargée de projet et comédienne démarre son intervention par un jeu. Selon petits pas pour l’Homme, c’est dans le « jeu/je » que se construit le « nous » : « Bonjour, je me présente …. et qu’est ce qui est important pour vous pour être bien au travail ? »
L’amphithéâtre, composé de 300 personnes (personnel administratif, chercheurs et des enseignants de l’université) se transforme en une immense chaîne humaine de rires et de brouhahas : les voix sont échauffées, les paroles vont se libérer. Le théâtre forum commence.

Comment faire pour accueillir un nouvel embauché ? 
La première saynète montre une nouvelle embauchée qui ne parvient pas à obtenir de réponses précises auprès de ses collègues quant à ses missions et ses « urgences ». 
« Manque de procédure d’accueil », « pas d’esprit d’équipe », « rétention d’information », « problème de communication », « trop de travail pour être disponible pour un nouvel arrivant » : le personnel de l’université réagit et exprime ce qu’il voit. Ils répondent ensemble à ce qui pourrait améliorer la situation jusqu’à venir parfois le proposer en jouant. Ils sont tous d’accord pour dire qu’il faudrait anticiper et créer un moment convivial d’accueil, rendre le moment important, prendre bien le temps d’accueillir au départ pour gagner du temps par la suite.

La parole de l’expert
Une membre de l’ARACT vient compléter le débat en insistant sur l’importance de l’engagement et le sens du travail, des relations au travail. Chaque employé est responsable de ses relations avec ses collègues, et en même temps, le collectif doit avoir les moyens d’être construit.

Comment venir en aide à une personne qui ne va pas bien ?
La deuxième saynète montre un responsable de service et une employée qui ne savent pas comment réagir face à leur collègue au bord du « burn out ».
Cette situation semble toucher le public qui tarde un peu à réagir jusqu’à ce qu’il y ait une prise de parole spontanée : « cela peut arriver aux étudiants ! », puis à nouveau le public ose participer au débat. A nouveau, l’expert de l’ARACT conclut par l’importance du rôle de la médecine du travail, de la reconnaissance du travail de chacun, et de l’importance de prévoir des temps de régulation du travail en équipe.

Comment faire pour communiquer sereinement ?
La dernière scène montre une employée qui se met en colère suite à des échanges de mail avec ses collègues qui lui rappellent « en gras et en rouge » une urgence.
S’en suit un long échange autour des enjeux de la communication par mail vs celle par téléphone vs celle en face à face. A quel moment et pourquoi écrire un mail plutôt qu’appeler son collègue ? Peut-on envoyer un mail à toute heure ?
Pour conclure, l’ARACT rappelle le droit à la déconnexion, mis en vigueur au 1er janvier 2017, qui doit prendre la forme d’une charte à destination des salariés et du personnel d’encadrement et de direction. 

Cette matinée de théâtre forum dynamique participative, ludique et impliquante a une fois de plus permis aux employés d’extérioriser leurs ressentis, formuler leurs avis et donner leurs interprétations et définitions de ce qu’est la Qualité de Vie au Travail. Ils ont pu prendre conscience de leurs perceptions, de leurs préjugés en s’écoutant et respectant les différents points de vue. Ils ont réfléchi ensemble à des propositions d’actions concrètes pour répondre aux problématiques soulevées : une très belle illustration du « bien travailler ensemble ».

Quoi de neuf ?

5 mai 2020

Continuer au sein d'une coopérative

Depuis le 1er Avril (et ce n'est pas un poisson !), petits pas pour l'Homme a intégré la Coopérative d’Activités et d’Entrepreneurs, PRISME. Une CAE est une coopérative qui réunit des entrepreneurs salariés autour de valeurs communes.

Pourquoi rejoindre une CAE ? C’est le désir et la nécessité d'être au sein d'un collectif qui a motivé notre choix ! Cette phrase de Gandhi "Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin" n'est pas galvaudée et le contexte économique le démontre encore. Nous avons besoin de solidarité, de soutien, de collectif pour évoluer dans un environnement de plus en plus complexe et contraint.

5 mai 2020

Les jeunes en situation de handicap dans l’entreprise

Dans le cadre de son action « les jeunes, le handicap et l’alternance », le GETH 38 a invité jeudi 20 mars dernier, les entreprises grenobloises à échanger sur le parcours de professionnalisation des jeunes de moins de 26 ans au travers d’un théâtre forum.

5 mai 2020

Eduquer à l’égalité par le théâtre !

Petits pas pour l’Homme sera présent durant cet événement organisé par l’institut Egaligone.


Travaillons ensemble !

Petits Pas Pour l'Homme fournit une solution sur mesure grâce à ses outils aussi variés qu'étonnants.

Parlez-nous de votre projet ou de vos besoins, nous trouverons ensemble la meilleure solution.

Prestataire de formation n° 84380658238 — © 3pH 2013

Retrouvez-nous sur

Travailons ensemble ! Contactez-nous